Pour chaque sortie, j’imprime ou je télécharge mon attestation de déplacement remplie avec la date et l’heure de sortie et cela, quel qu’en soit le motif.

Pourquoi je sors

  1. Je ne sors que pour faire mes achats de consommation, mais pas pour me divertir sur la route. En effet, certaines personnes pensent que joindre l’utile à l’agréable est valable en tout temps et pour toutes les situations, elles se trompent.
    Faire ses achats en périodes de confinement signifie simplement que vous allez acheter vos provisions pour tenir la semaine si vous n’avez pas de congélateur, mais pas que vous sortiez tous les jours. Certaines personnes, tout comme moi, feront leurs achats pour quinze jours sauf lorsque vos adolescents font un pic de croissance et que vos achats ne tiennent qu’une semaine et demie, mais dans ce cas l’effort est fait malgré tout. Dans notre foyer nous sommes cinq dont trois adolescents et nous arrivons à tenir le délai de renouvellement toutes les semaines et demie ou quinze jours.

     

  2. Je me rends à un rendez-vous de consultation médicale ou en pharmacie afin d’y prendre mon traitement. Il n’est pas nécessaire de préciser que le fait d’avoir une pointe d’ongle cassé n’est pas un motif sérieux ! Si ?

     

  3. Je me déplace pour un motif familial impérieux, pour porter assistance à une personne vulnérable ou encore pour la garde d’enfants.
    Ceci n’est pas un motif pour dire que vous allez avec votre épouse, porter assistance à votre frère ou cousin éloigné qui vit dans le sud, qui possède une grande cour comprenant une piscine… Un confinement ne rime pas avec l’occasion de prendre des vacances. Pensez plutôt aux personnes qui vivent dans un petit appartement sans balcon avec des enfants et qui doivent comme tout le monde subir ce confinement et dites-vous que votre situation pourrait être pire que ce que vous avez et faites avec. Ayez du respect pour les personnes qui ont moins que vous.

     

  4. Déplacements brefs, dans la limite d’une heure dans un rayon d’un kilomètre autour du domicile pour des activités physiques. Nous parlons de faire du sport, du vrai, avec un effort physique, le respect des distances de sécurité ainsi que la promenade des animaux de compagnie si vous n’avez pas de cour. Je considère que les personnes qui devraient pouvoir en profiter sont surtout les personnes qui vivent dans de petits espaces de confinement. Les personnes vivant dans des maisons individuelles peuvent s’adapter sans soucis pour faire du sport.

     

    J’ai un voisin qui doit faire des exercices physiques chaque jour, par ordre du médecin il doit faire de la marche et du vélo chaque jour. Avant il partait en extérieur pour le faire seul ou avec son épouse, mais depuis le confinement il s’est adapter, il fait sa marche autour de sa maison il a créé un petit parcourt et il fait cela sans sortir de sa cour, idem pour le vélo. De temps en temps son épouse l’accompagne, alors si lui y arrive, d’autres le peuvent aussi.

    Pour le sport en groupe, il est à préciser que vous ne pouvez le faire qu’avec les personnes avec lesquels vous êtes confinés.

     

Savoir assumer les conséquences de ses actes

J’ai pu lire dans les médias et entendre dans les journaux télévisés, que certaines personnes par bêtise et désinvolture, pour ne pas dire méchanceté et cruauté, se mettaient à cracher volontairement sur les personnes avec lesquelles elles interagissaient pour montrer leur mécontentement pour « une trop longue attente ». Je me révolte contre ce genre de comportement, ce genre d’agression, si les informations transmises sont véridiques ont été faites par des personnes qui ne respectaient pas le confinement.

On ne joue pas avec la santé des autres.

De ce fait, si vous vous retrouvez positif au Covid-19 en jouant avec les interdits et en ne respectant pas les conseils, vous n’avez plus qu’à vous en prendre à vous-même et à assumer les conséquences de vos actes.

Oui, je sais cela ne se fait plus et surtout cela ne se fait pas de le dire tout haut, car il est toujours plus facile de reporter la faute de ses choix sur une tierce personne, mais la vérité est là et il faut arrêter de se voiler la face. ASSUMEZ VOS ACTES.