Confinement total, les changements.

Date : 17/03/2020

 

Depuis quelques jours maintenant, nous comptons sur la bienveillance et la coopération de la population française pour respecter les demandes d’isolement et de confinement qui ont été préconisées par l’État pour limiter la propagation du COVID-19. Fort est de constater que cela n’a pas eu le résultat escompté. En effet, nous avons tous vu les reportages à la télévision montrant des personnes profitant du soleil pour se balader que ce soit dans les parcs ou à la plage par exemple de la même manière que si elles étaient en vacances.

Sans entrer dans une psychose ni vouloir assombrir une situation déjà grave, il faut comprendre que nous devons faire face à un ennemi minuscule qui tue des gens. La période d’incubation moyenne aux dernières nouvelles est de 5 jours (merci de confirmer ou d’apporter de nouveaux éléments si vous avez des sources certifiées, dans le cas contraire vous abstenir). Cela signifie en deux mots que si pour le moment nous faisons face à des porteurs déclarés qui ne le savent pas et à des porteurs sains. Ces mêmes personnes entrant en contact avec d’autres personnes peuvent sans le savoir en contaminer d’autres, qui à leur tour contaminent, il s’agit d’une chaine logique…

Lorsque vous vous baladez tranquillement en extérieur sans tenir compte du confinement, avec combien de personnes allez-vous interagir et contaminer avant de prendre conscience de votre contagion, quel seuil de tolérance allez-vous acceptez avant de vous dire « par ma faute et mon inconscience, j’ai contaminé "X" personnes, dont certaines sont certainement décédées ».

Ayez le bon geste, restez chez vous ! Écoutez pour une fois les médecins et spécialistes qui vous proposent de rester chez vous 15 jours ou trois semaines afin de pouvoir reprendre progressivement une vie normale ou presque à la fin de cette situation inconnue. Si vous ne le faites pas, cette période sera en toute logique prolongée, jusqu’au moment où il ne servira plus à rien de se confiner, car le mal sera déjà propagé partout et que nous ne pourrons que garder des regrets de ne pas avoir suivi une consigne simple, même si difficile à appliquer, et que nous en serons arrivées à un moment où nous pleurerons nos trop nombreux morts.

Un confinement comme je vous l’expliquais il y a quelques jours, consiste à s’isoler chez soi afin de se protéger, mais aussi de protéger notre entourage de la pandémie. En effet à ce jour nous ne pouvons savoir qui est porteur ou non de ce COVID-19.

Il est du devoir de chacun de respecter ce confinement.

Hier soir je recevais ce message par texto du gouvernement, je pense que chacun d’entre vous a dû le recevoir aussi, mais je vais vous le retranscrire ici afin de vous l’expliquer.

« Alerte COVID-19

Le président de la République a annoncé des règles strictes que vous devez impérativement respecter pour lutter contre la propagation du virus et sauver des vies. Les sorties sont autorisées avec attestation et uniquement pour votre travail, si vous ne pouvez pas télétravailler, votre santé ou vos courses essentielles. Toutes informations sur www.gouvernement.fr ».

En bref, qu’est-ce que cela signifie ? Simplement, ne jouez pas les fortes têtes, restez chez vous si vous n’êtes pas dans l’obligation de sortir.

Plus de détails ce matin de la part de l’État sur la plateforme d’information, en effet nous pouvons y trouver la réponse simple.

Pour commencer, vous ne sortez plus de chez vous sauf par obligation, et cela en étant muni d’une dérogation téléchargeable ou à reproduire sur papier libre attestation individuelle télécharger , attestation de l'employeur télécharger pour :

Faites le choix de la vie.